L’homme derrière le prêtre!

RoyJean-FrançoisLes tragiques événements du mois dernier à Lac-Mégantic nous ont tous touchés profondément. Les images d’horreur d’une part, mais aussi les gestes d’entraide et les paroles d’amour et de compassion d’autre part. Personnellement, ce drame m’a touché au plus profond du cœur, parce que l’abbé Steve Lemay, curé de la paroisse Sainte-Agnès, est un confrère de séminaire, un ami important et un grand confident.

Le matin du 6 juillet, en voyant les premières images du drame à la télévision, et voyant que l’accident s’était produit tout près de l’église, j’ai tout de suite pensé à lui. Je lui ai envoyé un message texte : « Steve, est-ce que tu vas bien ? » Quelques secondes plus tard : « Oui, mais il n’y a plus de centre-ville et c’est l’Enfer ici ! » J’étais soulagé ! Je lui ai promis de prier pour lui et pour ses paroissiens. Depuis ce jour, on ne s’est presque pas parlé, sachant bien de mon côté qu’il doit mettre tout son temps au service du peuple qui lui est confié. Dans ce blogue, j’ai décidé de rendre hommage à mon confrère et à mon ami.

Cher Steve,

Les dernières semaines ont été éprouvantes pour toi et pour ta petite communauté dans laquelle, depuis près de 4 ans, tu mets ton cœur et tes prières à annoncer le Christ. Je te connais comme un homme d’espérance et de grand courage qui n’a jamais baissé les bras devant les nœuds de la vie, les courbes du chemin et les événements difficiles. Pourtant, je sais que derrière le prêtre qui se doit de maintenir bien fermement le gouvernail et bien au cap le bateau, tu es une personne profondément sensible qui se laisse constamment toucher au cœur et qui doit souffrir beaucoup de voir tes « enfants » dans la peine et dans le désarroi.

Je t’admire mon ami ! Oui ! J’admire ta force et ta maîtrise, j’admire ton courage et l’espérance qui jaillie de tes paroles, j’admire ta sagesse et ta foi. Malgré l’ampleur de cet événement catastrophique, tu as su trouver les mots justes pour remplir la mission qui t’a été confiée le 18 mai 2008 alors que tu étais ordonné prêtre : « Consolez, consolez mon peuple.  Parlez au cœur de la ville et criez-lui : voici le Seigneur qui se tient auprès de vous tel un berger et qui porte sur son cœur chacun de ses agneaux » Is 40, 1.10-11

Cher Steve, le prêtre est appelé à être le papa de la communauté chrétienne, il doit être avec ses enfants, il doit consoler ses enfants, il doit protéger ses enfants. Voilà ce que tu as démontré à toute la population du Québec depuis plus d’un mois. Tu es un pasteur selon le cœur de Dieu, j’en suis certain, je n’en douterai jamais !

Puisse mes prières accompagner ton ministère et mon amitié mettre un baume sur les moments plus difficiles.

Jean-François Roy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s