C’est quoi l’automne, se demande ma mère?

NdayiragijeGilbertIIl ya une semaine j’ai téléphoné à mes parents pour prendre de leurs nouvelles. Après avoir parlé à mon père, c’était le tour de ma mère. En demandant comment était sa santé, elle m’a signifié qu’elle était fatiguée parce qu’elle a travaillé fort vu que les premières pluies étaient tombées et que c’était la période de semer le maïs et le haricot. Elle m’a demandé la saison qu’il fait à Mont-Laurier et ce que les cultivateurs font actuellement. J’ai eu des difficultés à expliquer  et à faire comprendre à ma mère à quoi ressemble l’automne et les activités automnales.

Maman, chaque année quand l’été plie ses bagages l’attente de l’automne provoque des sentiments divers un peu comme chez nous en attente de la saison des pluies. Pendant ce temps, au lieu de cultiver on se presse à tout rentrer car on attend des températures basses.

Contrairement à chez vous; dans la région des Laurentides, il y a beaucoup de touristes attirés par de nombreux lacs qui font la joie des pêcheurs qui aiment taquiner les poissons. Le gibier de nos forêts très colorées attire aussi de nombreux chasseurs à l’orignal et chevreuil.  Il y a d’autres encore qui viennent juste pour le simple plaisir de marcher dans le bois pour voir les différentes couleurs des feuilles avant que celles-ci ne tombent. Autre chose qu’on observe c’est que les oiseaux migrateurs s’envolent vers les pays chaud pour échapper au froid qui commence à l’automne. En les regardant voler, c’est de toute beauté car on dirait que c’est un vol organisé et en groupe… vu qu’il y a un oiseau en avant pour couper le vent et cela à tour de rôle pour chaque volaille.

As –tu été capable de comprendre ce qu’est l’automne au Québec? Dans sa réponse positive, je crois qu’elle n’a rien compris ou tout simplement qu’elle n’a pas aimé cette saison qui fait fuir les oiseaux et pendant laquelle on ne cultive pas. Pour son moral je lui ai annoncé que je serai en vacances dans moins de trois semaines et qu’on pourra encore en parler chez-elle en partageant la bière locale qu’elle a eu toujours la joie de m’offrir.

Gilbert Ndayiragije

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s