Tu te souviendras de moi !

ChalifouxAndréLe 17 février dernier était sanctionnée à Québec la Loi sur les activités funéraires (loi 62) qui n’a pas fait grand bruit. Un groupe d’articles de la loi portait sur l’instauration d’un permis pour les entreprises funéraires et les thanatologues, un autre groupe sur la possibilité de séparer les cendres d’un défunt et un troisième sur l’ouverture aux pratiques modernes.

Passons sur le premier groupe pour nous arrêter aux deux autres. Depuis plusieurs années des citoyens, incluant les évêques, demandaient que les cendres d’un défunt se retrouvent en totalité rassemblées.  D’autres demandaient l’inverse. En fait, la loi 62 ouvre la porte à la possibilité de disposer les cendres selon son bon vouloir, d’autant plus que cette pratique ne représenterait aucun danger pour la santé publique.  Déjà on a vu les cendres d’un défunt être séparées en plusieurs contenants, notamment en médaillons à porter au cou, ou disposées dans de petites colombes creuses, ou bien être déposées au pied d’un arbre, ou répandues dans un lac, une rivière ou en pleine forêt.

J’ai un jour été témoin de cendres répandues sur le lot familial dans le cimetière paroissial plutôt qu’enfouies.  Le hasard a voulu que, juste au moment de répandre ces cendres, arrive un coup de vent qui a généreusement répandu les cendres sur la veuve et les proches du défunt…ce qui a failli provoquer une panique.

Il m’apparaît étonnant d’être aussi large que cette loi sur la disposition des cendres. Certes les cendres ou les corps disparaîtront un jour, même dans les cimetières les mieux entretenus.  Mais au moins il y a là un lieu de mémoire. Les membres décédés de nos familles sont-ils si peu importants qu’on n’en veuille plus garder aucune trace? D’autant plus que la loi 62 ne fait aucune obligation de signifier dans un registre le lieu d’inhumation ou de dispersion des cendres. Il me semble pourtant que nous avons un devoir de mémoire. Il est étrange que cette loi arrive alors que de nombreux citoyens s’adonnent à la généalogie, qu’ils font des pieds et des mains pour retracer leurs ancêtres et que c’est justement dans les registres paroissiaux ou civils ou dans les cimetières qu’ils arrivent à constituer leur généalogie.

On semble jeter par-dessus bord  la pratique chrétienne d’un grand respect pour les défunts et de la mémoire envers eux. Étrange que le Journal de Montréal du 13 mars dernier qui fait état de la loi 62 accompagne son article d’une photo d’un cimetière chrétien où apparaissent de nombreux monuments portant des croix au moment où on passe une loi qui s’en fiche totalement. Est-ce une provocation ou une nostalgie?

Quant à l’ouverture aux pratiques modernes, le ministre Barrette, de qui relève cette loi, mentionne que, par exemple, si un citoyen veut se faire embaumer et exposer assis sur une  bicyclette, cela pourra se faire. Je me demande bien à quelles dérives on pourra arriver; assis sur une motoneige, en train d’effectuer un plongeon ou de servir un repas au restaurant?

Me revient en mémoire une chanson d’amour québécoise:  « Tu te souviendras de moi quand tu ne m’auras plus« .  Vraiment?

André Chalifoux

One Response to Tu te souviendras de moi !

  1. Jean-René Sirois says:

    Merci André pour cette information. J’ai pris connaissance de cette loi No 66 sanctionnée le 17 février 2016 et c’est bien ce qui y est dit :

    CHAPITRE IV
    DISPOSITION DE CENDRES HUMAINES
    70. Les cendres humaines ne peuvent être remises par l’entreprise de services
    funéraires qu’à une seule personne et doivent l’être dans un ou plusieurs
    contenants dans lesquels l’ensemble des cendres doit être réparti.
    L’entreprise de services funéraires doit inscrire à son registre des activités
    funéraires les renseignements prescrits par règlement du gouvernement.
    71. Nul ne peut disperser des cendres humaines à un endroit où elles
    pourraient constituer une nuisance ou d’une manière qui ne respecte pas la
    dignité de la personne décédée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s