L’eau, un bienfait inestimable à protéger, à veiller et à admirer!

Mgr Paul LortieL’eau est indispensable et fascinante. Prenons le temps de mesurer à quel point nous sommes en lien avec elle chaque jour. Comme nous sommes un pays de lacs et de rivières, nous avons le sentiment que l’eau est inépuisable. Pourtant, les protecteurs de l’environnement de la nature rappellent que si nous ne sommes pas prudents, la qualité de l’eau pourrait être compromise à brève échéance.

Apprécions-nous les usages variés que nous faisons de l’eau? L’eau favorise notre confort, notre alimentation et notre détente. L’eau attire, séduit, désaltère, lave et transforme. Constatons le nombre important de fois où nous utilisons l’eau : le verre d’eau qui étanche la soif, la douche qui purifie et renouvelle, le café, le thé et la tisane que l’on savoure, le lever ou le coucher de soleil ou de la lune sur un plan d’eau enchante le regard. L’eau est vraiment une source de vie. L’eau ne cesse de nous surprendre et de nous émerveiller. Discrète, puissante et féconde, elle assure la végétation et nous permet de déguster allègrement fruits et légumes. Elle contribue aux couleurs chatoyantes des fleurs et à leur parfum exquis.

Ce portrait sommaire révèle des bienfaits de l’eau. Éveille-t-il davantage nos devoirs et responsabilités pour ne pas gaspiller, polluer et protéger l’eau afin d’en assurer la qualité et une préservation de qualité?

Y a-t-il des pas à faire pour que l’eau soit défendue et promue afin d’assurer qualité et longévité à cet élément de la nature si précieux? À titre incicatif, pouvons-nous diminuer la quantité d’eau pour les usages quotidiens, pour les dents, le corps, le lavage des vêtements et de la vaisselle ou encore pour l’entretien de la pelouse et de l’automobile? Avons-nous des sentiments d’admiration et d’émerveillement à l’égard du génie humain qui transforme l’eau en électricité?

Cultivons-nous une vigilance accrue pour améliorer nos comportements des usages afin que l’eau soit encore un bienfait inestimable respecté par tous et toutes en nous informant davantage et en sensibilisant nos proches? Y a-t-il d’autres attitudes à promouvoir, d’autres gestes à poser et des comportements à faire nôtres pour que notre « sœur » l’eau soit mieux protégée et sauvegardée? Avez-vous d’autres suggestions qui nous inciteraient à une action encore plus audacieuse et pertinente pour assurer un avenir à l’eau?

Devant le rappel de tant de bienfaits reçus et de beautés contemplées grâce à « l’or bleu » puissions-nous, comme chrétiens, remercier le Créateur de nous avoir donné l’eau ! Béni sois-tu Dieu pour cette eau limpide, source de vie essentielle chaque jour.

Paul Lortie

A mari usque ad mare!

lafontainemichelN’ajustez pas vos lunettes… Il s’agit bien d’une locution latine… qu’on retrouve sur les armoiries du Canada, dont nous célébrons la fondation en ce 1er juillet. Elle signifie : «d’un océan à l’autre». La devise canadienne s’inspire du psaume 72: «Qu’il domine d’une mer à l’autre mer, depuis le fleuve jusqu’aux extrémités de la terre.». Tout un programme ambitieux pour le nouveau Dominion qui naissait en 1867! Géographiquement, le Canada est ceinturé par trois océans: Atlantique, Pacifique et Arctique. De plus, lacs, rivières et fleuves abondent partout sur son territoire.

L’eau, puissance infinie et ressource si fragile ! Sans la fusion des molécules d’hydrogène et d’oxygène, H2O, il n’y aurait pas d’eau, et par conséquent pas de vie sur la terre. L’eau est essentielle à la vie. Le corps humain est constitué d’eau en grande partie.

De même, l’image de notre planète « bleue » montre avec évidence que les continents forment des îles au milieu de grandes étendues liquides… Malgré tout, l’eau s’avère vulnérable. Le développement humain, la pollution, l’agriculture, l’industrialisation et la guerre mettent aujourd’hui en péril H2O.

Je crois que le plus grand défi actuel de l’être humain est de garantir à tous les habitants de la terre l’accès à notre «sœur» l’eau, comme l’appelait affectueusement saint François d’Assise, une eau bonne, pure, en quantité suffisante pour vivre et survivre a mari usque ad mare

L’eau comporte aussi une importante représentation spirituelle. Un article du magazine Géo (février 2011) évoque «la magie des eaux sacrées». Pour toutes les religions et les courants spirituels, l’eau se découvre symbole de vie intérieure, de renouvellement, d’engagement. Les pèlerinages au Jourdain, au Gange, ou à la source de Lourdes en témoignent. Plusieurs rites sacrés, tel le baptême (qui signifie être plongé), perdraient une partie de leur symbolisme, si nous n’avions plus accès à l’eau…

La vaste étendue de la confédération canadienne regorge d’eau… Comme citoyens et chrétiens, gardiens de la création divine, nous avons une responsabilité personnelle et communautaire à l’égard de l’eau. Il nous faut sauvegarder pour l’avenir cette richesse extraordinaire qui nous entoure ad mari usque ad mari !

Michel Lafontaine

%d blogueurs aiment cette page :