Quelquefois…« Arrêtez-vous, de grâce !»… mais pas toujours!

RicherMarcAu moment où nous nous préparons à vivre la rentrée pastorale diocésaine et paroissiale, nous entendons : « Arrêtez-vous », et non pas : « À vos marques, prêts, partez! »

Je vous partage que je suis très touché par ce cri du cœur du pape François.

C’était le 27 juillet dernier, devant les milliers de personnes rassemblées Place Saint-Pierre à Rome pour l’Angélus dominical. Le saint Père réagissait aux conflits qui font rage en Israël, dans les territoires palestiniens, en Syrie, en Irak, en Ukraine, et même ailleurs sur notre planète, notre village global.

« Arrêtez-vous, s’il vous plaît! Je vous le demande de tout mon cœur. Le moment est venu de s’arrêter! Arrêtez-vous s’il vous plait! » Au moment où je rédige ce blogue, voilà que la trêve est rompue entre Israël et la bande de Gaza en Palestine. Les conflits évoqués dans les autres pays mentionnés sont également loin d’être résolus.

Plus près de nous, la mort du jeune Michael Brown à Ferguson, dans l’état du Missouri ne cesse de soulever les passions, les manifestations et la rage au cœur de la communauté Afro-américaine.

Encore plus près de nous, prudemment, j’ose évoquer le mécontentement soulevé par le projet de loi 3 sur les régimes de retraite des employés municipaux. Pas trop joli la « manif » à l’hôtel de ville en «Ville»!

De fait, toutes ces situations, et les très nombreux articles, commentaires et blogues qu’on lit et qu’on entend dans les divers médias, pourraient recevoir en réplique, les paroles du pape François : « Arrêtez-vous s’il vous plaît! »

Or, il n’en est rien. Je suis heureux et enthousiaste de vivre la rentrée pastorale et la journée du lancement diocésain le 4 septembre. Avec, en nos cœurs la joie de l’Évangile, poursuivons la mission, œuvrant ensemble pour que la justice et la paix soient les matériaux privilégiés pour édifier et nourrir nos communautés locales et notre Église diocésaine.

Alors : « À vos marques, prêts, partez !» Et, « de grâce, n’arrêtez pas! »

Marc Richer