Le tournant missionnaire : travailler en équipe en étant unis (deuxième partie)

Tous les diocèses du Québec ont choisi de relever le défi de vivre le tournant missionnaire (TM) des communautés chrétiennes pour donner un souffle nouveau aux paroisses en impliquant tous les baptisés pour l’annonce de l’Évangile dans le monde d’aujourd’hui. En s’appuyant sur ce don précieux de notre baptême où nous sommes devenus des enfants bien-aimés de Dieu et avons découvert et expérimenté l’amitié du Seigneur, nous désirons et souhaitons ardemment que d’autres s’ouvrent et vivent la même expérience personnelle et spirituelle avec ce Dieu bon et miséricordieux. Tout naturellement, nous voulons partager notre trésor de foi aux autres. Pour relever ce beau défi : unissons-nous et travaillons ensemble!

Jésus nous donne l’exemple de travailler ensemble dans l’unité. Le Seigneur envoie ses amis annoncer la bonne nouvelle en petits groupes : « Il les envoya deux par deux en avant de lui dans toute ville et tout endroit où lui-même devait aller » (Lc 10, 1). Cette pédagogie est féconde : leur amour devient un lumineux témoignage de joie et d’entraide. À l’heure de l’épreuve, la fraternité permet plus facilement de surmonter les obstacles qui jalonnent notre mission de faire connaître Jésus aujourd’hui. Jésus y tient vraiment à l’unité de ses amis. Dans la dernière prière qu’il adresse à son Père avant de mourir pour nous sur la croix, il prie aussi pour nous : « Père, comme tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde… je ne prie pas pour eux seulement, mais aussi pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi, afin que tous soient UN. Comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu’eux aussi soient en nous, afin que le monde croie que tu m’as envoyé » (Jn 17, 18.20-21).

Le pape François fait sien l’appel à travailler ensemble dans l’unité sous l’action de l’Esprit Saint. Dans son exhortation apostolique La joie de l’évangile, il écrit : « Être Église c’est être peuple de Dieu, en accord avec le grand projet d’amour du Père… L’Église doit être le lieu de la miséricorde gratuite, où tout le monde peut se sentir accueilli, aimé, pardonné et encouragé à vivre selon la bonne vie de l’Évangile » (EG 114).  « Nous sommes appelés à un changement du cœur que l’Esprit saura nous inspirer », TM, p. 6, no 2.

Notre propre expérience confirme les bienfaits appréciables de la vie fraternelle dans un milieu. La joie et la paix y sont davantage visibles. La fraternité suscite des valeurs qui ensoleillent notre vie quotidienne et apportent du bonheur à nos relations humaines : l’accueil, le respect de l’autre, la compréhension, l’écoute attentive, l’entraide, le partage et le service. S’appuyant sur l’amour répandu dans nos cœurs par l’Esprit-Saint (Rm 5, 5) , la fraternité nous permet d’éliminer la solitude qui mine bien des personnes, favorise le dialogue constructif et bienveillant et prépare au pardon qui libère et rétablit l’unité.

L’appel à vivre le tournant missionnaire en travaillant ensemble dans l’unité est un défi stimulant, exaltant et interpellant. Sommes-nous conscients que cette responsabilité est liée à notre engagement de baptisé? Avons-nous déjà vécu une belle expérience d’unité dans notre vie personnelle, notre vie matrimoniale, notre vie familiale, notre vie paroissiale? Avons-nous le goût de vivre cette belle expérience de fraternité?

Bon été !

Paul Lortie